Passer aux informations produits
1 de 4

ODYSSÉE

GESTES GITANS

GESTES GITANS

Jeanne TARIS

Prix habituel 34.00 €
Prix habituel Prix promotionnel 34.00 €
En vente Épuisé
Taxes incluses.
Prix Escourbiac – Fondation des Treilles

Jeanne Taris est la lauréate du prix du livre Escourbiac – Fondation des Treilles. Ce prix, né de la rencontre entre ces deux institutions du monde de l’image, a pour objet l’aide à la publication d’un livre photographique sur le thème de la Méditerranée. Gestes gitans est le deuxième titre de cette collection.

Le jury du prix Résidence pour la photographie est présidé par monsieur Jean-Luc Monterosso, correspondant de la section photographie à l’Académie des beaux-arts, fondateur et ancien directeur de la Maison européenne de la photographie. Les trois autres personnalités membres sont Bertrand Eveno, ancien président des Gens d’images et ancien président de l’Agence France- Presse ; Françoise Huguier, de l’Académie des beaux-arts, photographe ; Claire Lebel, membre du conseil d’administration de la Fondation des Treilles. Enfin, chaque année, un ancien lauréat du prix participe également aux délibérations du jury. En 2024, il s’agit de Corinne Mercadier.

Le jury du prix Escourbiac – Fondation des Treilles est identique à celui du prix de la Résidence auquel se joint Alain Escourbiac, directeur général d’Escourbiac l’imprimeur et de la maison d’édition Odyssée, éditrice de cet ouvrage.
Afficher tous les détails

LE LIVRE

Photographies : Jeanne Taris
Textes : Françoise Huguier
Direction artistique : Camille Gallet, Lionel Catelan
Développement photo : Christophe Lepetit
Objectif Terra Gaïa

20 × 23,5 cm à la française
112 pages
couverture rigide bi-matière et marquage à chaud
82 images couleur

Parution : juillet 2024
ISBN : 978-2-494767-01-0
39 €

  • Jeanne Taris

    À 17 ans, Jeanne Taris découvre la photo. Mais elle œuvre sans rien trier, rien imprimer, rien montrer. Elle capture des moments bruts auprès d’hommes et de femmes atypiques avec qui elle noue des relations fortes. En 2015, remarquée lors d’une
    rencontre Leica, elle commence une deuxième vie : elle partage son travail à travers des séries au long cours, en immersion toujours. De la Côte d’Ivoire au quartier gitan de Perpignan, Jeanne Taris construit pas à pas le récit sensible de moments chez les autres, dessinant une fresque plus grande.

  • Talent émergent Polka pour les Zooms du Salon de la photo 2018, Jeanne Taris remporte le Leica Galleries Internationa Portfolio Award au Festival Voies Off d’Arles en 2018 et le Kuala Lumpur International Photoawards en 2019 et 2020.

    Elle est finaliste du Grand prix Albert-Khan 2020.

    Ses photos sont publiées dans Polka, 6 Mois, Vice, Washington Post, LFI magazine, Il Fotografo, News from Photografers et exposées dans des musées et galeries en France et à l’international.t.